Définition de l'entrepreneuriat

Vous avez terminé cette action!

Compétence en TIC: Basique

Compétences en langue anglaise: Intermédiaire

Type d’action: Actions qui ont des conditions préalables et qui nécessitent un investissement

a). Entrepreneuriat - de l’entreprise à l’état d’esprit

Niveau 1. Entrepreneuriat = une entreprise commerciale

Selon une définition largement répandue, l’entrepreneuriat, dans un sens strict, fait référence à l'action de créer une entreprise dans le but de générer des bénéfices, en identifiant voire même en créant un besoin et en y répondant par le biais de l’entreprise nouvellement créée. Cette façon de définir le terme l'associe nécessairement à la création, au lancement et à la gestion d'une nouvelle entreprise commerciale, ainsi qu’aux risques afférents, avec comme objectif de faire des bénéfices. Ainsi, il est généralement admis qu'entrepreneur rime avec homme/femme d'affaires.

Niveau 2. Entrepreneuriat = transformer n'importe quelle opportunité en capital

Le domaine de l'Économie nous propose une définition plus large du terme. Sous l’angle économique, un Entrepreneur se définit par sa capacité à chercher des opportunités et à agir en conséquence afin de transformer des inventions, des technologies ou des situations en nouveaux produits et en innovations viables sur le plan économique. L'économiste français du début du 19ème siècle Jean-Baptiste Say a également proposé une large définition de l’entrepreneuriat en ces termes : “il n’y a donc véritablement production de richesse que là où il y a création ou augmentation d’utilité”.

Niveau 3. Entrepreneuriat = innovation et entrepreneuriat social

Si nous allons plus loin dans le domaine de l'esprit entrepreneurial, l'entrepreneuriat peut également se définir comme un état d’esprit spécial qui permet d'innover ou même de révolutionner un domaine, une industrie ou un marché particuliers. Selon l'économiste australien Joseph Schumpeter, contemporain des années 30, un entrepreneur est une personne qui a la volonté et les capacités de transformer une nouvelle idée ou invention en innovation à succès. Par conséquent, l'entrepreneuriat, au-delà de l'économie et au-delà des affaires, est une attitude, un ensemble de caractéristiques qui ne sont pas nécessairement transformées en capital.

C'est ici que l'entrepreneuriat social fait son entrée. Selon le dictionnaire Macmillan, l’entrepreneuriat social se définit comme une entreprise dont l'objectif principal est de provoquer des changements sociaux positifs au lieu de se concentrer exclusivement sur les bénéfices. La transition progressive vers l'entrepreneuriat social s'est effectuée récemment et il est devenu le modèle économique préféré des jeunes générations qui aspirent à provoquer des changements positifs dans le monde au lieu de se limiter à faire des profits.

Il existe des définitions pour chaque niveau d'entrepreneuriat et un débat est toujours en cours sur le point de savoir si le terme devrait être associé exclusivement à un certain type d'entreprises ou s'il devrait permettre un large éventail de définitions possibles. Toutefois, certaines définitions peuvent s’appliquer à l'intégralité de l'éventail, du propriétaire d'entreprise à un certain état d'esprit, tel que celui donné par le professeur Howard Stevenson, qui enseigne l'entrepreneuriat à la Harvard Business School. Selon ce dernier, l'entrepreneuriat est la poursuite d'opportunités au-delà du contrôle des ressources. Cette phrase peut être considérée comme une définition large puisqu'elle évoque des éléments clés de l'entrepreneuriat : être capable de voir des opportunités là où d'autres voient des problèmes ; prendre des risques ; faire preuve de créativité et d'ouverture d'esprit pour trouver des ressources au-delà de celles déjà contrôlées.

Nous pouvons résumer notre conclusion en citant un article du magazine Forbes dans lequel il est dit : “Nous sommes tous des entrepreneurs. C'est un état d'esprit, pas un modèle économique.”

Dans les sections suivantes, nous soulignerons les traits spécifiques qui sont nécessaires et les actions qu’il faut entreprendre pour se rapprocher de l'entrepreneur et en devenir un - que l’on soit créateur, gérant, propriétaire ou employé d'une société.

b). Le Business Model Canvas (Matrice d’Affaires) vs. le Business Plan (Plan d’Affaires)

Une fois que la décision de commencer une entreprise est prise, la façon la plus rapide de concrétiser vos idées est de travailler sur votre propre Business Model Canvas (Matrice d’affaires). D’un autre côté, si vous avez déjà une entreprise existante et que vous souhaitez franchir l’étape suivante, il vous faut alors songer à développer un Business plan (Plan d’Affaires), ce qui est considérablement plus complexe. En ce qui concerne la première étape néanmoins, le Business Model Canvas (Matrice d’Affaires) est l'une des façons les plus faciles et rapides pour avoir une vision claire du potentiel de son entreprise, et il peut servir de référence tout au long du processus de lancement de votre entreprise.

Le Business Model Canvas (La Matrice d’Affaires)

Il s'agit d'un outil de gestion, inventé par l'entrepreneur et auteur Alexander Osterwalder en 2010, qui est désormais utilisé par des sociétés dans le monde entier. Il consiste en un plan d’affaires d'une page, représentant un compte-rendu très visuel et concis de 9 éléments clés d'une entreprise commerciale, à savoir (selon Entreprising Oxford) :

  1. Segmentation du Marché : Qui sont les clients ? A quoi pensent-ils ? Que voient-ils ? Que ressentent-ils ? Que font-ils ?
  2. Offres de Valeur : Quelle est la force de l’offre ? Pour quelles raisons les clients achèteraient ou utiliseraient-ils cette offre ?
  3. Canaux de Distribution : Comment ces offres sont-elles promues, vendues et distribuées ? Pourquoi ? Est-ce-que cela fonctionne ?
  4. Relations Clients : Comment interagir avec le client pendant son “parcours” ?
  5. Sources de Revenus : Comment l’entreprise peut-elle tirer des bénéfices de l’offre de valeur ?
  6. Activités Clés : Quels sont les choix stratégiques uniques de l’entreprise pour distribuer son offre ?
  7. Ressources Clés : Quels sont les actifs stratégiques uniques que l’entreprise doit posséder pour être compétitive ?
  8. Partenariats Clés : Qu’est-ce-que l’entreprise peut mettre de côté afin de se concentrer sur ses Activités Clés ?
  9. Structure Financière : Quels sont les indicateurs principaux de coût de l’entreprise ? Comment sont-ils liés au chiffre d’affaires ?

Vous devez considérer chacun de ces 9 éléments du BMC ; cliquez ici pour visionner une vidéo de 2 minutes qui vous aidera à comprendre et à remplir la matrice d’affaires.

Le Business Plan (Plan d’Affaires)

Un Business Plan se définit comme un document écrit qui décrit la nature de l’entreprise, ses stratégies commerciale et de marketing, ainsi que ses antécédents financiers, et qui contient une estimation des bénéfices et des pertes, selon Entrepreneur Encyclopedia. Ce document officiel contient tous les aspects fondamentaux d’une nouvelle ou préexistante société ; il sert de référence pour effectuer les évaluations périodiques et de fondement pour assurer la croissance de l’entreprise. Il peut aussi servir de document argumentatif afin de convaincre les investisseurs. Il s’agit en général d’une déclaration officielle et complexe qui exige d’effectuer des recherches préalables, de dépenser une quantité non-négligeable de temps et de détenir des connaissances considérables.

Puisqu’il s’agit d’un document officiel, il existe des modèles standards que vous pouvez utiliser et qui contiennent généralement entre 7 et 10 sections suivantes :

  1. Résumé Analytique (Executive Summary) : la déclaration de mission de la société, ainsi qu’une brève description de ses produits et services.
  2. Description de la Société : informations clés sur l’entreprise, ses objectifs et ses clients, sa valeur ajoutée et le marché ciblé.
  3. Etude de Marché : données et statistiques relatives à l’historique et à l’avenir du marché ciblé et à la manière dont votre entreprise s’y adaptera. En plus, vous devrez fournir des détails sur les clients ciblés.
  4. Analyse de la Concurrence : une comparaison claire de votre entreprise et de vos concurrents directs et indirects.
  5. Gestion et Organisation
  6. Produits et Services
  7. Plan de marketing
  8. Stratégie Commerciale
  9. Demande de Financement (si ce plan a pour objectif d’obtenir des investissements)
  10. Projections Financières

Cliquez ici , pour visionner une vidéo de 2 minutes de la Harvard Business Review sur la manière de rédiger un bon business plan

Partie positive et négative de la solution

Positive

Facilite la compréhension de la terminologie et un outil pratique pour commencer

Négative

Le BMC n’est pas un produit fini mais plutôt un travail en cours qui doit être apprécié comme tel. Le Business Plan demande du temps et des recherches considérables.

Temps nécessaire à la mise en œuvre d’une solution et, si possible, coûts associés

Effectuer des recherches sur la terminologie, la comprendre et remplir la matrice devrait prendre quelques jours. Les ressources sont facilement disponibles en ligne et sont, jusqu’à un certain niveau d’apprentissage, gratuites.

Exploitation Estimée

Une meilleure compréhension des particularités du domaine des affaires est obligatoire pour n’importe quelle entreprise à succès. Cela constitue également le point de départ et une première étape.

Texte informatif

Eisenman, Thomas R. (2013, January 10). Entrepreneurship: A Working Definition retrieved from https://hbr.org/2013/01/what-is-entrepreneurship?referral=03758&cm_vc=rr_item_page.top_right

Ferreira, Nicole Martins (2018, August 17). What is Entrepreneurship? Entrepreneur Definition and Meaning retrieved from  https://www.oberlo.com/blog/what-is-entrepreneurship

Fernandes, Paula (2018, February 19). Entrepreneurship Defined: What It Means to Be an Entrepreneur retrieved from https://www.businessnewsdaily.com/7275-entrepreneurship-defined.html

By the Mind Tools Content Team. Entrepreneurial skills retrieved from https://www.mindtools.com/pages/article/newCDV_76.htm

Entrepreneurship retrieved from https://en.wikipedia.org/wiki/Entrepreneurship

Linn, David (2014, September 23). Business Plan vs. Business Canvas: What’s the difference? retrieved from https://www.brevedy.com/2014/09/23/business-plan-vs-business-canvas-whats-difference/

Enterprising Oxford, Business Model Canvas Explained retrieved from https://www.eship.ox.ac.uk/business-model-canvas-explained

Dixon, Amanda (2018, May 21). Top 10 Components of a Good Business Plan, retrieved from https://smartasset.com/small-business/top-components-of-a-business-plan

Ressources complémentaires

  1. Entrepreneur's Glossary
  2. Inspirational story and entrepreneurship lessons
  3. Understand the Downside of Starting a Business
  4. Business Idea Validation
  5. wikipedia/What is a Business Model Canvas and its' history
  6. Alexander Osterwalder's website - about the Business Model Canvas
  7. Classic Business Model Canvas Template
  8. Strategyzer is the complete resource on the Business Model Canvas
  9. Lean Canvas - a leaner version of the Business Model Canvas
  10. Step-by-step guide and elements of a business plan
  11. bplans.com/business-plan-template/free download

Remarque sur le caractère transfrontalier

Bien que les connaissances contenues dans cette section soient généralement valables, l’entrepreneuriat reflète également le stade de développement du pays concerné et est fortement influencé par l’environnement économique et politique.